Skip to main content

Projet:Programme Média TMEA

Activité:Magazine conjoint "UMUHORA RUSANGI"

Date:27/12/2014

Auteur(s):
  • NIYONZIMA Merthus
Pays:
Médias:
Thèmes:
Genre:
Langue:

« Kwa Buhinja », un marché où un commerce illégal mais toléré.

Ce commerce se fait à travers la Malagarazi, une rivière séparant Kibago et la Tanzanie. C’est un marché où se vendent des produits exclusivement tanzaniens comme des ustensiles en plastiques notamment les bassins et les seaux ; on y vend aussi des produits textiles comme les pagnes et les habits prêt à porter de toutes sortes et même de la friperie. Le marché est approvisionné aussi en vivres tanzaniens comme le mais, le riz, le haricot, etc. On y trouve aussi des poissons toujours tanzaniens. Le savon de la société SAVONOR est pratiquement le seul produit burundais que les tanzaniens viennent chercher. Les petits commerçants qui s’approvisionnent à KISULU ou à Kigoma préfèrent vendre leurs marchandises à ce petit marché. Si ce marché de part et d’autres témoigne des bonnes relations entre les BAHA de la Tanzanie et les Bamoso du Burundi, il est à noter qu’il revêt un caractère illégal mais les petits commerçants ne sont pas du tout sensibilisés sur cet aspect et certains déclarent ne jamais entendu parler de l’OBR. Les petits commerçants de cette localité ne payent que la taxe communale et l’OBR s’en accommode pour 2 raisons dit-il : Les petits marchands finiront par être de grands commerçants et c’est à ce moment que l’OBR percevra des droits et taxes ; ensuite, l’administration fiscale ne pourrait pas se permettre de placer ses agents dans tous les petits marchés tout au long de la frontière . Le Gouverneur de Makamba estime lui qu’il s’agit d’un petit marché et que la fraude y est plutôt minime.

Loading the player...