Skip to main content

Dans cet entretien exclusif accordé à l'Agence Echos Grands Lacs et réalisé le 7 janvier, Didier Reynders,le Ministre belge des Affaires étrangères, aborde les différents dossiers brûlants secouant l'Afrique centrale en ce début d'année 2014, de la RDC à la Centrafique, en passant par le Burundi et le Rwanda.

Depuis son bureau à Bruxelles, répondant aux questions de Joshua Massarenti, Pierre Martinot et Alice Hakizimana d'Echos Grands Lacs, il aborde successivement les événements du 30 décembre dernier en RDC, l'assassinat du colonel Mamadou Ndala, le destin du commandement militaire du M23, la lutte contre les mouvements rebelles dans l'est du pays, le suivi des concertations nationales, et notamment la formation d'un nouveau gouvernement sans oublier le Plan Marshall pour le Congo et son voisinage. A propos du Burundi, le Ministre revient sur la question sensible de la Loi sur la Presse et sur les engagements des partenaires internationaux lors de la Conférence de Genève en octobre 2012, engagements qui tardent à se concrétiser ce qui inquiète le Burundi. Concernant le Rwanda, à quelques mois des commémorations du 20ème anniversaire du génocide, Didier Reynders salue la modernisation du pays et reconnaît que Kigali demeure un acteur incontournable sur toutes les questions concernant la stabilité sous régionale.

A propos de ces trois pays, le Ministre belge aborde également la question des troisièmes mandats des Présidents en exercice.

Pour terminer cet entretien, Didier Reynders évoque la situation catastrophique que connaît en ce moment la Centrafrique et rappelle les engagements de la Belgique en faveur d'une force d'intervention africaine soutenue par la communauté internationale, ceci dans un contexte où la France a décidé seule de prendre l'initiative.